« La culture du signalement est au centre de nos problématiques »

Grâce à son Projet régional de santé, l’ARS Ile-de-France se donne les moyens de faire encore progresser la sécurité des patients. Le développement de la culture du signalement en est l’un des axes forts.

Lire la suite

La HAS vient de publier son premier rapport annuel sur les événements indésirables graves associés aux soins (EIGS). 1870 EIGS ont été déclarés par les professionnels de mars à décembre 2017 (déclaration initiale : volet 1). Ce rapport porte sur 288 déclarations complètes d’EIGS transmises à la HAS.

Lire la suite

Depuis septembre dernier, l’ARS Ile-de-France met à disposition sur son site internet une formation à distance « MOOC » sur la prévention du risque de chute grave chez la personne âgée. Cet outil composé de 25 vidéos courtes vient compléter la boite à outils proposée par l’Agence en 2016 dans le cadre de la campagne « Pare à chute ».

Lire la suite

L’ARS Ile-de-France vient de publier sur son site un bilan des déclarations des événements indésirables et événements indésirables graves associés aux soins depuis 2014. Elle présente une analyse de la dynamique des déclarations depuis l’ouverture du portail national de signalement et la diffusion du formulaire spécifique aux structures médico-sociales. Dans une deuxième partie, elle fait le bilan des déclarations du volet 1 et des délais de réception du volet 2 ainsi que des déclarations accompagnées par la STARAQS.

La V2020, 5e itération de la certification s’appliquera aux établissements de santé à partir de 2020. Cette nouvelle démarche poursuit plusieurs objectifs : évoluer d’une culture de moyens à une culture de résultats pour l’évaluation de la prise en charge du patient ; renforcer la pertinence des soins (apporter le bon soin au bon moment pour le bon patient dans un parcours de soin adapté) ; développer l’engagement et l’implication du patient.

Lire la suite

La médiation en santé permet de favoriser, par des échanges, le règlement de conflit et le rétablissement du lien de confiance entre usagers et professionnels de santé lorsque celui-ci est fragilisé. Retour sur un concept inscrit dans la loi depuis déjà plusieurs années et dont l’application est encore trop peu encouragée.

Lire la suite

Prévue par la loi de modernisation du système de santé du 26 janvier 2016, la pratique avancée pour la profession infirmière vient d’être reconnue officiellement par décret. La création de ce nouveau métier devrait contribuer à améliorer l’accès aux soins de la population et la qualité des parcours en réduisant la charge de travail des médecins sur des pathologies ciblées.

Lire la suite

Une nouvelle enquête nationale sur les événements indésirables graves associés aux soins (ENEIS) va être lancée en 2019 à la demande du ministère de la Santé. Alors que les deux premières enquêtes de 2004 et 2009 avaient pour objectif d’évaluer l’importance des événements indésirables graves exclusivement en établissements de santé, ENEIS 3 sera étendue au secteur médico-social (EHPAD) et aux soins de ville.

Lire la suite

Le bilan effectué un an après l’ouverture du portail national de signalement des événements sanitaires indésirables fait apparaître les déclarations et la qualité de l’analyse des EIGS comme des enjeux majeurs pour améliorer la sécurité des prises en charge au sein des établissements. La STARAQS, structure d’appui régionale à la qualité et à la sécurité des prises en charge en Île-de-France, a pour mission d’accompagner les professionnels des établissements qui le souhaitent dans leur démarche de déclaration et d’analyse d’un EIGS (décret du 25 novembre 2016).
Un nouvel outil de cartographie dédiée aux risques infectieux « clé en main » est mis à la disposition des établissements de santé et en particulier des équipes opérationnelles d’hygiène. Cet outil a été élaboré par un groupe de travail regroupant des experts en gestion des risques infectieux de plusieurs établissements d’Ile-de-France. La démarche a été pilotée par la STARAQS en collaboration avec le GRRIFES, Réseau des gestionnaires de risques d’Ile-de-France, avec l’appui du CPias de la région.