Afin de sécuriser l’auto-administration des médicaments par le patient hospitalisé, une pratique très attendue par les patients et les professionnels de santé, le Ministère des solidarités et de la santé a saisi la HAS afin de proposer des recommandations de bonnes pratiques.

Un guide, accompagné d’outils sera disponible en avril 2022, permettant d’affirmer l’autonomie du patient et son engagement à la sécurité de ses soins (« le bon médicament, selon la bonne dose, au bon moment, selon la bonne voie d’administration et de manière continue dans le temps »), de renforcer le travail en équipe pluriprofessionnelle, de réduire les risques d’erreur lors de la sortie des patients de l’établissement en favorisant la continuité des traitements qu’il a l’habitude de prendre, d’améliorer la compréhension du patient des médicaments qu’il doit prendre et renforcer son adhésion au traitement, de sécuriser cette situation considérée à risque dans le processus de prise en charge médicamenteuse.

Ces différents enjeux confirment d’une part l’évolution nécessaire de la réglementation, et d’autre part, l’élaboration de recommandations de bonnes pratiques permettant de sécuriser cette pratique.

Pour lire la note de cadrage, cliquez ici

La STARAQS vous invite à des ateliers sur les critères impératifs, en distanciel :

La STARAQS vous invite à deux webinaires d’information générale sur la nouvelle certification, destiné aux responsables des établissements de santé d’Ile de France : équipes et directeurs qualité, président de CME, équipes de direction, médecins, soignants et toutes les personnes impliquées dans la démarche :

La STARAQS vous propose de nouvelles ressources pour vous accompagner dans votre démarche de certification.

Ces outils et ces ressources ont été élaborés au niveau régional et au niveau national dans le cadre de sa contribution aux travaux rédigés par la FORAP (Fédération des Structures Régionales d’Appui).

Vous y trouverez des books sur les traceurs ciblés, les traceurs systèmes, des fiches mémos sur des critères impératifs, des guides d’entretien pour les traceurs ciblés et bien d’autres encore !

Pour en savoir davantage, cliquez ici.

L’espace éthique d’Ile de France publie un second document-repère : « Pendant la pandémie et après : Accompagner les personnes en situation de handicap – Retour d’expériences, enjeux éthiques et perspectives.

Ce document propose des fiches repères pour guider les professionnels et les personnes concernées dans leur réflexion éthique et à se questionner sur leurs pratiques.

Pour consulter le document, cliquez ici.

 

 

  • Questionnaire PROMs : la HAS lance une enquête nationale pour recenser les initiatives locales de recueil des PROMs (questionnaires mesurant le résultat de soins perçu par le patient) dans les établissements de santé et les structures de soins en ville. L’objectif est de faire un état des lieux et de mieux connaitre les initiatives existantes. Cliquez ici pour accéder au document.

« Cette Charte a pour objectif de soutenir l’engagement des professionnels et des bénévoles qui prennent soin et accompagnent au quotidien des personnes âgées. Elle vise aussi à constituer un repère pour les personnes accompagnées elles-mêmes, les membres de leur famille, leurs proches, et l’ensemble de la société”. Tout dans la nuance et la complexité des situations diverses et singulières, cette charte propose dix points d’attention pour accompagner la pratique quotidienne des acteurs du « prendre soin ».

Elle est issue d’une large consultation d’acteurs, pilotée par l’Espace de réflexion éthique d’Île-de-France Espace national de réflexion éthique sur les maladies neuro-évolutives

 

Pour consulter la charte, veuillez cliquer ici.

Selon le communiqué de presse de la Fédération 3977 publiée le 15 novembre 2021, une nouvelle hausse des situations complexes de maltraitance a été globalement constatée et porte plus particulièrement sur les situations issues des établissements médico-sociaux et de santé, avec une hausse de plus de 61% dont plus de 63 % de maltraitances liées aux soins. Ces situations concernent en majorité des victimes âgées et des personnes en situation de handicap. Cette hausse peut aussi traduire une augmentation réelle des situations de maltraitances, que des pratiques de signalement plus fréquentes et un rattrapage de l’année 2020.

Toutefois, ce constat souligne l’urgence de mieux comprendre et réagir aux maltraitances d’origine institutionnelle, souvent en cause dans les établissements, d’autant qu’il existe une sous-déclaration de ces situations.

Pour consulter le communiqué de presse, veuillez cliquer ici.

Du fait de la crise sanitaire, le lancement de la campagne 2021 du tableau de bord de la performance des structures médico-sociales est reporté. La collecte des données est à réaliser du 1er septembre au 15 octobre 2021 et elles seront restituées à partir du 13 décembre 2021.

Afin d’apporter des pistes d’analyse au bénéfice du pilotage interne de la structure et au dialogue de gestion entre la structure et les autorités de tarification ou de contrôle, l’ANAP propose des outils que vous pouvez consulter ici.

L’amélioration des conditions de travail et la promotion de la qualité de vie au travail (QVT) au sein des établissements médico-sociaux constitue un enjeu essentiel d’autant plus important dans un contexte de crise épidémique. En effet, la crise sanitaire liée à la Covid-19 a fortement impacté le quotidien des équipes dans les établissements.

La démarche QVT étant potentiellement positive sur la performance de l’organisation, la qualité du service public et la santé au travail des agents et des managers, la DGCS souhaite encourager les ESMS à s’y engager. Elle a sollicité l’ANACT-l’ARACT pour rédiger ce guide qui présente les étapes de la démarche sous forme d’exemples concrets formalisés en fiches pratiques ainsi que des connaissances et des outils méthodologiques pour la conduite de projet.

Pour lire le guide, cliquez ici.