La feuille de route stratégique pour les systèmes d’information hospitaliers

Présentation du programme HOP’EN

La feuille de route stratégique pour les systèmes d’information hospitaliers

Le programme HOP’EN pour « Hôpital numérique ouvert sur son environnement » s’inscrit pleinement dans la politique du numérique en santé qui intègre les recommandations du rapport Pon-Coury (Rapport final « Accélérer le virage numérique » – Dominique Pon et Annelore Coury).

Il rejoint les éléments de philosophie générale mis en avant dans le rapport et particulièrement les suivants : une vision centrée sur les usages, le pragmatisme et l’humilité des démarches progressives dans un cadre de valeurs éthiques et humanistes. Il contribue ainsi à la mise en œuvre du schéma d’architecture cible proposé dans le rapport – schéma qui sera publié dans une version actualisée à l’été 2019.

Ce programme s’inscrit également dans le cadre du grand plan d’investissement (GPI), et de son initiative 23 : accélérer la transition numérique du système de santé et son volet « numériser les hôpitaux et leur environnement ».

Il poursuit les efforts engagés par les établissements de santé dans leur transformation numérique et leur modernisation et a comme ambition d’amener – d’ici 2022 – les établissements de santé, quels que soient leur statut, leur taille et leur activité, à un palier de maturité de leur système d’information, nécessaire pour répondre aux nouveaux enjeux de décloisonnement du système de santé et de rapprochement avec les patients.

Ce programme se décline en une feuille de route, s’appuyant sur un ensemble de leviers opérationnels complémentaires permettant aux établissements d’atteindre le socle de maturité et ces nouvelles ambitions sur les cinq prochaines années. La feuille de route sera publiée dans cet espace très prochainement.

Tout comme le programme précédent, le programme HOP’EN s’appuie sur des indicateurs (prérequis et domaines fonctionnels) et se structure autour de 4 prérequis et 7 domaines fonctionnels prioritaires.

Ces guides présentent, sous forme de fiches, l’ensemble des indicateurs qui servent à mesurer l’atteinte de ce palier de maturité par les établissements en précisant leur définition, leurs modalités de calcul et de restitution.

Guide des indicateurs des prérequis du socle commun – juillet (…) Téléchargement (1.6 Mo)
Guide des indicateurs des domaines prioritaires du socle commun – juillet (…) Téléchargement (1.5 Mo)
Matrice d’applicabilité des indicateurs – juillet 2019 Téléchargement (626.7 ko)
Liste des référents HOP’EN au sein des ARS – juillet 2019 Téléchargement (450.5 ko)

 

OBJECTIF GRAND ÂGE : ÉVITER L’HÔPITAL

Le patient âgé n’est pas à l’hôpital un patient comme les autres : taux d’hospitalisation plus élevé, durée de séjour plus longue, proportion plus importante d’admission par les urgences, le patient âgé cumule les difficultés… alors même qu’il cumule souvent les fragilités. Son hospitalisation constitue en cela un événement généralement indésirable tant pour des raisons sanitaires que pour des raisons financières.

Indésirables, certaines hospitalisations sont toutefois également évitables, à conditions d’utiliser à bon escient les dispositifs qui ont déjà fait leur preuve : promotion du Tarif Global et des Pharmacies à Usage Intérieur, déploiement de l’HAD y compris en Ehpad ou en RSS; renforcement des capacités en soins la nuit en établissement; formation des équipes soignantes aux situations d’urgence ; meilleure anticipation des soins palliatifs en Ehpad, facilitation de l’accès à la télémédecine ou encore généralisation des places d’hébergement temporaire de sortie d’hôpital.

Tous ces dispositifs sont bien identifiés et connus. Ils doivent à présent être appréhendés de manière plus globale et systémique pour lutter efficacement contre les hospitalisations évitables et accompagner par ailleurs la mutation de l’Ehpad en cours.

A l’image de nos précédentes publications, cette Etude n’a donc pas vocation à révéler de données ou explorer des pistes inédites mais bien à compiler et rendre lisibles et compréhensibles les données qui existent et que nous jugeons utiles à la compréhension de ce sujet, sur lequel la future loi Grand Âge et Autonomie ne pourra bien évidemment pas faire l’impasse.

L’étude complète est disponible sur : www.ehpa.fr/matieres-grises/

Lundi 21 Octobre – Conférence gratuite sur l’Expérience Patient : inscrivez-vous

La STARAQS , Structure Régionale d’Appui de l’Ile de France  et  l’Institut Français de l’Expérience Patient organisent pour vous une conférence :

L’expérience patient : Une nouvelle coopération à inventer !

Lundi 21 octobre 2019 à 09 h 30

à l’amphithéâtre Hôpital Européen Georges Pompidou

Aujourd’hui levier de la stratégie qualité et sécurité, priorité identifiée de la certification des établissements de santé, la prise en compte de l’expérience patient prend différentes formes.

Venez partager, vous inspirer, prendre des idées pratiques en participant à cette conférence gratuite, destinée à tous les professionnels concernés par cette thématique et travaillant dans les établissements sanitaires et médicosociaux (directeurs, médecins, responsables qualité, représentants des usagers …).

Nous vous invitons à venir accompagné des représentants des usagers de votre structure et vous remercions par avance de diffuser également cette information à vos différents réseaux.

 

Inscrivez-vous en cliquant sur le lien suivant :  https://forms.gle/LtLA9R5jzEJfeXEp9

ou sur le site internet de la STARAQS :  www.staraqs.com

 

En espérant vous rencontrer le 21 octobre à l’amphithéâtre de l’Hôpital Georges Pompidou,

20, rue Leblanc – Paris 75 008

Bien cordialement.

La STARAQS    www.staraqs.com

l’IFEP  http://www.experiencepatient.fr

 

 

Lancement d’un appel à projet : « Promouvoir le droit d’agir des usagers  » ARS Île-de-France

L’ARS Ile-de-France lance un appel à projets intitulé « Promouvoir le pouvoir d’agir des usagers et améliorer l’expérience patient au sein de notre système de santé régional ». L’objectif de cet appel à projet est de favoriser la participation et l’implication des patients et de leurs proches dans le projet de soins. […]

Lire la suite

Appel à candidatures pour recruter les représentants des usagers au sein des Commissions des Usagers

L’ARS Île-de-France lance un appel à candidatures pour recruter les représentants des usagers au sein des Commissions des Usagers des établissements de santé pour la période de décembre 2019 à 2022.

Les représentants des usagers actuellement en poste doivent renouveler leur candidature.

Pour plus de renseignements ?

La HAS publie ses réflexions sur le « Numérique, quelle (R)évolution ? »

La révolution numérique qui s’implante progressivement constitue une opportunité pour faciliter le changement dans le respect des valeurs humaines. Ses promesses concernent presque tous les domaines de la santé et de la protection sociale : la réduction des inégalités sociales et de santé, l’engagement des citoyens pour eux-mêmes et pour les autres, l’amélioration de la qualité des pratiques et des parcours, et enfin en tant que support d’innovations technologiques au service des usagers, des professionnels et du système de santé.

La HAS a centré son approche sur quatre axes et  29 propositions qui lui apparaissent, dans une vision prospective, autant de conditions nécessaires pour que le virage numérique déjà amorcé se fasse sous le signe de la confiance et de la qualité.

  • Pour un numérique au service de tous les usagers et de l’engagement de chacun
  • Mettre le numérique au service de la qualité des soins et des accompagnements
  • Organiser l’évaluation des solutions numériques pour développer la confiance
  • Principes de bon usage des données sensibles et de l’intelligence artificielle par la puissance publique.

Pour en savoir plus…

Promotion de la sécurité sanitaire et du signalement : un kit d’information mis à disposition par le ministère

Les professionnels de santé sont en première ligne pour identifier, recueillir et prévenir les événements sanitaires indésirables. Leur signalement est essentiel pour faire progresser les connaissances sur les risques, notamment ceux liés à l’utilisation des produits ou aux actes de soins et assurer la sécurité des patients, des usagers et des professionnels de santé grâce à des mesures préventives et/ou correctives.

Le ministère de la solidarité et de la santé met à disposition des professionnels et des citoyens  un ensemble de supports dont 3 vidéos

permettant de promouvoir la sécurité sanitaire et de diffuser la culture du signalement des événements sanitaires indésirables auprès des professionnels de santé.

https://solidarites-sante.gouv.fr/systeme-de-sante-et-medico-social/securite-sanitaire/article/promotion-de-la-securite-sanitaire-et-du-signalement-kit-d-information

Un nouveau guide pour mieux exploiter les résultats d’une enquête Culture-Sécurité HAS-FORAP

Un  nouveau guide  pour vous aider  et vous accompagner après avoir réalisé une enquête sur la culture de sécurité : Comprendre les résultats, partager et identifier des objectifs pour les traduire en action d’amélioration en utilisant simplement les  composantes de la culture sécurité.

Il est maintenant clairement établi que la cause des évènements indésirables qui surviennent chez les patients est rarement liée au manque de connaissance des professionnels ; le plus souvent  ces évènements indésirables  sont le fait de défauts d’organisation, d’absence de vérification, d’insuffisances de  la coordination ou de la communication, bref qu’ils sont  liés à un manque de culture commune de sécurité  Améliorer la sécurité des patients implique de prendre en compte la culture de sécurité des acteurs.

Trois guides sont à votre disposition

  • Le guide « Enquêtes sur la culture de sécurité : comprendre et agir » (HAS-FORAP, 2019) : pour s’informer et approfondir la notion de culture de sécurité. Après avoir réalisé une enquête sur la culture de sécurité, pour comprendre les résultats, les partager et identifier des objectifs pour les traduire en action d’amélioration en utilisant simplement les 4 composantes de la culture sécurité.

 

Rapport de l’ASN sur l’état de la sûreté nucléaire et de la radioprotection en France en 2018

L’ASN identifie dans son rapport publié en mai 2019, trois défis pour la sûreté nucléaire et la radioprotection en France : la nécessité d’anticiper, le maintien des marges de sûreté et la mobilisation de la filière nucléaire autour des compétences. […] Lire la suite

Baromètre santé : expérience et satisfaction des patients à l’égard des établissements de santé

Les Français ont toujours une très bonne image de leurs établissements de santé et de leur système de santé (plus de 7 sur 10 ont un avis positif) …
Mais la France est en train de se faire rattraper par ses voisins européens, en tout cas sur le plan des perceptions.[…] Lire la suite