Les erreurs d’administration de chlorure de potassium (KCl) injectable sont identifiées depuis 2012 dans la liste des Never Events (évènements qui ne devraient jamais arriver), dont la prévention doit être une priorité au sein des établissements.

L’OMEDIT a recensé les différents outils existants pour optimiser, harmoniser et sécuriser les conditions de prescription, de préparation, d’administration et de stockage du chlorure de potassium injectable dans ce guide que vous pouvez consulter ICI.

Le guide présente également un BILAN 2017/2020 sur la caractérisation des erreurs médicamenteuses relatives au chlorure de potassium injectable à partir des données de la base erreurs médicamenteuses de l’ANSM et après la dernière campagne de sensibilisation des professionnels de santé à ces erreurs menée en 2017. Toutes les principales étapes du circuit du médicament sont concernées par ces erreurs : la prescription, la dispensation, la préparation, l’administration, la surveillance.

Dans la suite de la publication des recommandations de bonnes pratiques sur la prise en charge des enfants et des adultes ayant une épilepsie en 2020, la HAS poursuit ses travaux avec la définition de 14 indicateurs de qualité tout au long de parcours de ces patients.

Ces indicateurs sont destinés à tous les acteurs concernés par le parcours des patients épileptiques en ville comme en établissement de santé : les patients et leurs familles, les professionnels de santé, les structures de soins, les tutelles locales, régionales et nationales.

Pour consulter le document, cliquez ICI.

Au cœur du système de déclaration et de traitement des EI – EIG, la STARAQS vous propose des ateliers pratiques, sur mesure :

« Faire de vos déclarations d’Evénements Indésirables (EI)  – Evénement Indésirables associés aux Soins (EIGS) un atout pour la sécurité des soins ! »

Nous aborderons la gestion des EIG – EIGS, et notamment :

  • L’identification des évènements à considérer comme un EI – EIAS / dysfonctionnement grave – EIGS
  • L qualification d’un EI en EIAS /EIGS et leur signalement
  • Le traitements des EI – EIAS/ dysfonctionnement grave – EIGS
  • L’analyse d’un EIGS avec des outils adaptés cas pratique sur un EIGS en lien avec une chute grave
  • L’analyse avec des outils adaptés, cas pratique sur un EIGS en lien avec une chute grave, ou une conduite suicidaire
  • Les modalités d’accompagnement par la STARAQS

Ces webinaires sont destinés à l’encadrement médical et paramédical et à tous les professionnel-l-es investi-es dans la gestion des risques.

Les ateliers sont adaptés aux secteurs :

  • Secteur médico-social : mardi 23/04/2024 de 14h à 16h. Pour vous inscrire, cliquez ICI.
  • Secteur sanitaire – MCO SSR Santé mentale : mercredi 18 septembre 2024 de 13h à 15h. Pour vous inscrire, cliquez ICI.

Depuis plusieurs années nous animons groupe médico-social regroupant 120 référents qualité gestion des risques et directions soins des secteurs personnes âgées, handicap et social.

En 2023, 3 groupes de travail ont élaboré des supports en lien avec l’évaluation de la qualité des ESSMS.

Retrouvez sur notre site les quick audit sur le projet personnalisé, la liberté d’aller et venir, l’expression et la participation de la personne, la prise en charge de la douleur et l’audit système EI EIGS. Pour consulter les documents, cliquez ICI.

La prochaine réunion est prévue le 19 mars. Pour nous rejoindre : contact@staraqs.com

 

Le programme de formation à la sécurisation de la Prise en Charge Médicamenteuse secteur Handicap se poursuit !

Ce projet porté par l’ARS IDF, l’OMEDIT IDF et la STARAQS est proposé aux ESMS francilien secteur PH.

Programme et inscription en cliquant ici

Nouveauté 2024 : Médicament et Handicap journée de formation en présentiel Campus de Picpus (Paris XII) le 14 mars 2024. Inscriptions en cliquant ICI.

Formations gratuites

Le programme de formation à la sécurisation de la Prise en Charge Médicamenteuse (PECM) en EHPAD se poursuit en 2024 !

Ce projet porté par l’ARS IDF, l’OMEDIT IDF et la STARAQS est proposé aux EHPAD franciliens.

Le programme et l’inscription sont disponibles :

  • Le 21 mars 2024 à 14h : Place de la PECM dans le référentiel qualité des ESSMS de la HAS. Pour vous inscrire,  cliquez ICI.
  • Le 23 mai 2024 à 14h : Déclaration et gestion d’un évènement indésirable médicamenteux en EHPAD. Pour vous inscrire, cliquez ICI.

Formations gratuites

 

Après le succès de la conférence précédente, nous sommes très heureux de vous annoncer la 5ème conférence annuelle régionale de prévention du suicide qui se tiendra :

le vendredi 13 septembre 2024

dans le Grand auditorium de la Faculté de médecine de Paris – Saclay

Hôpital BICETRE – AP HP

Nous avons à nouveau réuni un large panel d’intervenants dans le but de promouvoir la diffusion des connaissances et le partage d’expériences variées.

Cette année, la thématique du matin sera la postvention individuelle et institutionnelle. L’après-midi sera l’occasion de présenter différents dispositifs régionaux allant d’un Evènement Indésirable Grave sur le parcours patient d’un adolescent suicidaire hospitalisé en pédiatrie, à la place pour une écoute bénévole et le 3114, en passant par le numéro national de prévention du suicide et la formation au risque suicidaire par simulation avec des acteurs.

Cette conférence est ouverte à tout professionnel et bénévole impliqué ou intéressé par la question de la prévention du suicide.

Les inscriptions seront ouvertes à partir du mois d’avril via notre site internet.

Au plaisir de vous y retrouver.

Pr Fabrice JOLLANT et la STARAQS

Pour découvrir le programme, veuillez cliquer ICI.

La STARAQS dans le cadre de sa participation à un  groupe de travail FORAP « Engagement des Usagers » recherche des établissements franciliens pour recueillir leur témoignage sur la mise en place d’indicateurs PREMs au sein de leur structure.

Les travaux ont pour objectifs de rédiger une fiche d’aide à la mise en place des PREMs destinée aux directions des établissements.

Si vous avez mené des travaux sur les PREMs dans votre établissement et que vous souhaitez nous partager votre expérience, vous pouvez contacter Isabelle JAFFRENNOU et Julien PRIM (contact@staraqs.com).

Ce guide méthodologique propose des éléments clés pour s’engager dans une démarche de recueil du point de vue des personnes hébergées ou accueillies en EHPAD.

Dans ce document, le point du vue des résidents concerne le recueil de leur satisfaction et de leur expérience, concernant leur satisfaction et leur expérience vécue, en fonction des objectifs et du contexte d’exercice et d’accueil de chaque structure

Pour consulter le guide, cliquer ICI.

La Société Française d’Anesthésie et de Réanimation (SFAR) et la Société de Pathologie Infectieuse de Langue Française  SPILF se sont associées pour actualiser le  référentiel sur l’antibioprophylaxie en chirurgie et médecine interventionnelle.

L’objectif de ces Recommandations Formalisées d’Experts de grade 1 (accord FORT) est de produire un cadre facilitant la prise de décision pour l’antibioprophylaxie en chirurgie ou en médecine pour diminuer l’incidence des infections du site opératoire

Deux recommandations modifient le délai d’administration de l’antibioprophylaxie avant le début de la procédure opératoire

  • Il est recommandé d’administrer l’antibioprophylaxie par céphalosporine (ou ses alternatives en cas d’allergie, hors vancomycine) au plus tôt 60 minutes avant et au plus tard avant l’incision chirurgicale ou le début de la procédure interventionnelle pour diminuer l’incidence d’infection du site opératoire.
  • En cas d’utilisation de la vancomycine en antibioprophylaxie, les experts suggèrent d’en débuter l’administration intraveineuse sur 60 minutes chez le patient non obèse au plus tôt 60 minutes avant, et au plus tard 30 minutes avant l’incision chirurgicale ou le début de la procédure interventionnelle, pour diminuer l’incidence d’infection du site opératoire.

L’application de cette recommandation doit être prise en compte dans le cadre de démarche  de certification 2024.

  • Au décours du traceur ciblé : « Infection associé aux soins » et particulièrement
  • au niveau du  « Critère 2.3-12 Les équipes maîtrisent les bonnes pratiques d’antibioprophylaxie liées aux actes invasifs »,
  • dans les deux éléments d’évaluation
  • « Tous les secteurs disposent de protocoles d’antibioprophylaxie adaptés à chaque chirurgie et acte interventionnel, respectant les recommandations de bonnes pratiques les plus récentes »
  • « Le moment et la durée de l’antibioprophylaxie sont respectés »

 

Pour découvrir les recommandations complètes de la SFAR, cliquer ICI.